Rédigé le 4 mars 2016 à 11:26 par , publié dans Actualités.

Les travaux publiés en 2014 dans la revue Cell par l’équipe Réactions antivirales de Jean-Luc Imler de l’unité CNRS « Réponses immunitaire et développement chez le insectes » de l’IBMC viennent d’être récompensés du Prix de la Recherche 2015. Ces travaux résultent d’une collaboration entre plusieurs équipes de recherche de l’IBMC et une équipe de l’Institut de Recherche sur les Maladies Virales et Hépatiques de l’université de Strasbourg. En étudiant les virus de la drosophile, les auteurs ont constaté l’implication d’une protéine particulière du ribosome, responsable de la traduction du génome en protéines, dans la propagation de ces virus. Cette protéine, Rack1, fait la différence entre la traduction normale de la cellule et celle de ces virus, qui l’utilisent comme point d’ancrage sur le ribosome pour se propager et détourner la machinerie de la cellule-hôte. La découverte de ce mécanisme apporte de nouvelles pistes de traitement pour différents virus (virus d’insecte, hépatite C, rhinovirus, etc.).