Les infections virales représentent une menace majeure pour tous les organismes. Non seulement que les virus ont un impact important sur la santé humaine, comme illustré par les épidémies telles que le VIH, le virus Ebola ou la grippe, mais ils représentent aussi un fardeau économique considérable, par leurs effets sur les cultures et les animaux, y compris les insectes comme par exemple abeilles. En outre, certains agents pathogènes viraux d’insectes, appelés arbovirus (virus transmis par les arthropodes), peuvent être transmis à l’homme, et provoquer des maladies graves (dengue, chikungunya). L’immunité antivirale est un domaine fascinant pour la raison que les virus se répliquent l’intérieur des cellules, où les molécules virales et cellulaires sont étroitement imbriquées, rendant ainsi l’auto / non-soi distinction difficile. En outre, les virus évoluent rapidement, ce qui leur permet d’échapper à la reconnaissance ou à élaborer des mécanismes efficaces de suppression de défenses de l’hôte. Examiner l’immunité antivirale dans un large éventail d’organismes fournit une vue d’ensemble des stratégies antivirales adoptées tout au long de l’évolution des espèces différentes et peut révéler de nouvelles cibles thérapeutiques. Nous utilisons la mouche Drosophila melanogaster afin de déchiffrer les interactions hôte-virus chez les insectes. Deux équipes ayant des intérêts convergents et des compétences complémentaires examinent ce sujet important. La première se concentre sur les réponses inductibles et les facteurs de l’hôte qui régulent les infections virales (Signalisation et effecteurs antiviraux, dirigés par J.-L. Imler), tandis que la deuxième étudie la détection et la neutralisation des ARN viraux (ARN interférence et récepteurs, dirigé par C. Meignin).

Signalisation et effecteurs antiviraux

L’équipe dirigée par Jean-Luc IMLER se concentre sur les réponses inductibles et les facteurs de l’hôte qui régulent les infections virales.

The diversity of insect antiviral immunity: insights from viruses.

Marques & Imler, Curr Opin Microbiol. 2016 Aug;32:71-6.

View details »

Publications du groupe

Assel Mussabekova, Laurent Daeffler, Jean-Luc Imler (2017): Innate and intrinsic antiviral immunity in Drosophila. Dans: Cell. Mol. Life Sci., 2017, ISSN: 1420-9071.
Olivier Lamiable, Christine Kellenberger, Cordula Kemp, Laurent Troxler, Nadège Pelte, Michael Boutros, Joao Trindade Marques, Laurent Daeffler, Jules A. Hoffmann, Alain Roussel, Jean-Luc Imler (2016): Cytokine Diedel and a viral homologue suppress the IMD pathway in Drosophila. Dans: PNAS, 113 (3), p. 698–703, 2016, ISSN: 0027-8424, 1091-6490.
Olivier Lamiable, Johan Arnold, Isaque Joao da Silva de Faria, Roenick Proveti Olmo, Francesco Bergami, Carine Meignin, Jules A. Hoffmann, Joao Trindade Marques, Jean-Luc Imler (2016): Analysis of the Contribution of Hemocytes and Autophagy to Drosophila Antiviral Immunity. Dans: J. Virol., 90 (11), p. 5415–5426, 2016, ISSN: 0022-538X, 1098-5514.
  View details »

ARN interférence et récepteurs

L’équipe dirigée par Carine Meignin étudie la détection et la neutralisation des ARN viraux.

 

 

Lamiable et al., J Virol. 2016 May 12;90(11):5415-26.

View details »